L’autonomie, comment y parvenir ? Je me rappelle.

Autonomie

Comment devenir autonome ? Je partage mon expérience.

L’autonomie s’apprend dès l’enfance lorsque votre mère ou père vous demande de ranger votre chambre. Ma grand-mère a commencé par m’apprendre à faire le lit en tout premier parce que j’avais déjà compris qu’il fallait que je range ma chambre. C’est l’une des premières choses à apprendre à un enfant. Ensuite, j’ai appris à plier les draps.

La vie d’adulte est remplie d’autonomie au quotidien et ceux qui n’ont pas appris ça petits auront beaucoup de mal à gérer la maison, le travail, les enfants, etc. Travailler demande de l’organisation et de l’autonomie même si c’est un travail de groupe. L’autonomie recouvre tous les domaines de la vie quotidienne. Un patron attend des initiatives de la part de ses employés. Votre conjoint et vos enfants encore plus.

Alors, il est temps d’apprendre à faire les choses tout seul. Personne ne les fera à votre place. Votre femme ou votre mari doit être impliqué dans les tâches ménagères. La moitié chacun, c’est bien. L’un fait la cuisine et pendant ce temps, l’autre fait la vaisselle, par exemple. Je vous partage ma méthode d’organisation pour l’entretien de ma maison http://chloeannadavidben.wpweb.fr/mes-methodes-pour-etre-organisee-et-le-rester-toujours/

Bon weekend et à bientôt

Quels sont les outils pour écrire et réaliser tous ses rêves ?

Quels sont les outils informatiques pour écrire et réaliser tous ses rêves ? J’ai testé deux logiciels. Il y a deux logiciels : Scrivener (avec une période d’essai d’un mois) et Antidote qui est conçu spécialement pour les écrivains.

Scrivener permet de mettre en place l’histoire, avec des plages d’écriture et de planification intégrées avec la version gratuite et payante. Je trouve ce logiciel idéal pour les écrivains qui ont besoin de regrouper toutes leurs notes quelque part.

Voici le lien : https://www.literatureandlatte.com/scrivener/overview

Antidote est un logiciel très utile pour les corrections de manuscrit. Il regroupe tout : vocabulaire, orthographe, grammaire, tournures de phrases, répétitions, etc. C’est carrément génial quand vous vous retrouvez avec un manuscrit de 75 pages ou plus (c’est du vécu….) et que vous n’avez pas beaucoup de temps pour finir de corriger.

Voici le lien : https://www.antidote.info/

Avec ces deux logiciels, vous avez tout ce qu’il faut pour faire votre livre. Personnellement, je suis de la vieille école. Je préfère me servir de papier pour mon premier jet, mais le deuxième passe directement par Scrivener. Je suis devenue accro de ces logiciels ; je ne peux plus m’en passer. C’est un véritable gain de temps.

Voici les liens de mes autres articles sur l’écriture :

NanoWrimo : écrire un livre en quelques semaines ?

Écrire

A bientôt

 

NanoWrimo : écrire un livre en quelques semaines ?

NanoWrimo : écrire un livre en quelques semaines ?

Comment écrire un livre en quelques semaines ? Grâce au NanoWrimo : en plus de l’inspiration, il faut être rapide.

Le NanoWrimo aide à écrire de façon rapide. En un mois, il faut écrire pour faire un livre en un mois. Il n’y a aucune condition de réussite en s’inscrivant mais il faut écrire tous les jours pendant plusieurs heures. Le NanoWrimo a lieu en novembre de chaque année.

J’ai découvert le NanoWrimo en lisant des articles sur Pinterest. J’ai eu envie d’essayer et je n’ai pas été déçue. C’était exactement ce que j’en ai lu. Il est très difficile d’arriver au bout du défi mais je le retenterai en novembre.

Il n’y a pas de thème à respecter. Pas vraiment de consignes non plus à part de se laisser porter par l’écriture comme je suis en train de le faire en écrivant cet article.

Alors, convaincus ? On se retrouve en novembre ? Moi, j’y serai. C’est évident que lorsque l’on a une passion, il vaut mieux s’en servir pour en faire quelque chose.

Voici le lien : http://www.nanowrimo.org

Mais si cette solution ne vous convient pas, il y a la possibilité d’écrire un livre, tenir un blog, ou tout simplement, prendre du papier et un stylo pour se laisser aller sur la feuille. Il y a plusieurs façon d’écrire, mais une seule façon de se faire éditer. Il faut respecter certains critères qui peuvent paraître embêtant. Mais, au contraire, la correction permet de s’améliorer et de prendre de l’expérience. Certes, c’est fastidieux mais c’est une partie du travail de l’écrivain.

A bientôt

Agenda : pour ou contre ? Je dis oui à l’organisation !

Avoir un agenda est la solution la plus pratique pour s’organiser de façon efficace. Il n’a pas besoin d’être super au niveau déco, juste pratique pour la vie de tous les jours. Évidement, vous pouvez en avoir un seul où vous regroupez tout ou en avoir plusieurs. C’est selon votre goût.

Il  existe tout plein de vidéos sur YouTube qui vous montrent comment vous en servir. Personnellement, j’en ai plusieurs dont je dois m’occuper. Il va d’abord falloir que je leur trouve une utilité. Vous pouvez en avoir un pour chaque activité qui compose votre vie. J’en ai un pour les rendez-vous, un pour le livre que je suis en train d’écrire, un autre pour le blog, etc. Il y en aura un pour me servir de carnet d’écrivain ou je vais noter toutes mes idées, le plan du livre, la description des personnages, etc.

Avoir un agenda vous permet de ne plus rien oublier. Fini les choses à faire sur des petits bouts de papier ! Au moins, vous arrêtez d’oublier vos rendez-vous et c’est mieux d’être présent au lieu de poser des lapins aux gens autour de vous.

Cet article fait partie d’une série dédiée à l’organisation grâce aux agendas. Voici le lien vers un article de la série que je vous invite à aller voir.

Choisir son agenda 

A bientôt,

Chloé

Le manque de respect (catharsis et coup de gueule)

Bonjour,

Le respect est la base de toute la vie en société. Nous ne pouvons pas avoir de relation avec quelqu’un sans respect. J’avoue, j’ai un problème avec les gens qui ne respectent pas les autres et qui ne se respectent pas. A mon sens, c’est de l’égoïsme et de l’immaturité. A moins que leur parent ne leur ait pas appris. Dans ce cas, il n’est jamais trop tard pour apprendre.

Oui, vous l’aurez compris, je m’énerve souvent contre les gens autour de moi à cause de ça et ce n’est pas forcément une bonne idée. Je me soigne mais je continue à ne pas être indifférente voire à soupirer lorsque ça frise l’obsession.

Voilà, je reviens en force en vous montrant comment les articles seront à présent. J’ai le droit de m’exprimer après tout…

Dans certains articles, il y aura des thèmes qui pourront choquer certaines personnes mais comme dit plus tôt, j’ai le droit de parler de choses qui me tiennent à cœur.

L’article sur les pervers narcissiques en fait partie et je n’ai pas honte de le mettre sur ce blog parce que j’estime que ça peut aider des gens. Mais lorsque vous êtes en prise avec ce genre de personne, il vaut mieux fuir quelques soient les difficultés rencontrées. Il en va de votre santé qui doit être déjà bien amochée.

A bientôt.

 

Mes méthodes pour être organisée et le rester

Mes méthodes pour être organisée et le rester

Bonjour,

Voici mes méthodes pour être organisée et le rester. Je vous donne des conseils et astuces pour y arriver.

La seule méthode qui a marché avec moi a été de faire le tour de ma maison tous les matins et de voir ce que j’avais à faire dans la journée. C’était au début. Maintenant, j’ai des routines qui me permettent de ne pas tout faire le même jour mais d’étaler dans la semaine.

Je regroupe toutes les lessives le même jour et je n’ai qu’un seul jour de lessive lorsque le panier est plein. En revanche, je fais le tour de la maison tous les jours pour mettre les affaires qui trainent à laver. Mon programme de lessive ne fait pas plus de quarante minutes ce qui me permet de faire mes lessives en une demi-journée. Je lave à trente degrés sauf pour les serviettes ou les draps de bain qui tournent à soixante.

Je fais la vaisselle à chaque repas et j’ai investi dans un grand égouttoir familial. Je peux donc laisser sécher si je le souhaite et je le fais souvent. Les bactéries ne reviennent pas et je gagne du temps en faisant ça.

Je fais un grand ménage une fois par semaine même si je sais qu’en faire un peu tous les jours me permettrait de gagner trois heures sur ma semaine. Je ne le fais pas le weekend pour profiter des gens que j’aime. Je prends du temps pour eux quand ils sont là. C’est aussi un de mes moyens d’être heureuse et ne pas avoir à regretter d’avoir passer le balai pendant que l’homme dort plutôt que d’être au lit avec lui et de l’écouter me raconter ses rêves quand il se réveille.

Du coup, en faisant les choses au fur et à mesure qu’elles arrivent, j’ai plus de temps pour m’occuper de moi et de ma famille. Je suis souvent dehors, je prends l’air, j’édite mes articles sur un banc au parc, etc. sans avoir à me stresser parce que mes tâches ménagères ne sont pas faites et que Chéri ne va pas être content quand il rentrera du travail.

Voilà, c’est une organisation personnelle mais elle marche pour moi donc je vous la partage en espérant qu’elle vous inspirera pour trouver votre propre organisation.

Dites moi en commentaire comment vous arrivez à ne pas vous laisser envahir par les montagnes de choses à faire dans une maison.

Chloé

ma définition du développement personnel

Ma définition du développement personnel et à quoi ça sert

Bonjour,

Je vous confie ma définition du développement personnel et je vous dis à quoi ça sert dans cet article. Ceci est une définition personnelle, elle n’est pas la seule et toute personne qui s’intéresse à ce domaine du bien-être à sa propre définition.

Le développement personnel est un ensemble de méthodes qui obligent à changer nos mauvaises habitudes en bonnes habitudes et, donc, à changer notre vie en l’améliorant un peu ou significativement. C’est un ensemble de méthodes qui nous poussent à aller bien plus loin dans notre réflexion et qui nous aide à mieux nous connaître pour appliquer les bonnes techniques.

Il y a beaucoup de thèmes de développement : il y a une méthode pour presque chaque type de problème. Les personnes qui ne sont pas heureuses ont des recettes et d’autres qui manquent de confiance en elles en ont d’autres à leur disposition. Celles qui ont beaucoup de choses à régler ont le choix d’aller du plus facile au plus difficile.

Le développement personnel m’a permis d’aller du plus facile (renforcer ma confiance en moi) pour arriver au plus difficile (faire des choix qui me rendent heureuse dans mon quotidien). Cela m’a beaucoup aidé et j’arrive à partager mon expérience sans me rouler en boule en me tordant de douleur sur mon tapis. C’est une grande victoire : ceux et celles qui savent de quoi je parle savent à quel point c’est un progrès.

La souffrance psychique ne peut pas totalement se régler grâce à des recettes car il y a tout de même une très grande part d’intime dans cette souffrance. L’aide d’un médecin est nécessaire dans ce cas-là. Les connaissances en développement personnel ne dénouent pas les nœuds, elles permettent de tendre le fil lorsque le nœud est dénoué.

C’est un ensemble de méthode pour se remettre des problèmes que nous avons rencontrés en faisant en sorte que le même souci n’arrive plus. C’est une méthode douce efficace si c’est suivi au quotidien.

Personnellement, je préfère devenir forte psychologiquement car je serai moins vulnérable en cas de problème. C’est un objectif rassurant même si c’est un travail éprouvant qui demande de la disponibilité et beaucoup d’entrainement et de patience. Mais ça en vaut largement la peine.

Chloé

Reprendre le rythme

Reprendre le rythme pour la rentrée

Bonjour,

Je vous explique comment reprendre le rythme pour la rentrée après de longues vacances. Voici plein de conseils que j’applique à chaque fin de vacances.

Je vais faire un article sous forme de liste. Ces techniques fonctionnent réellement à condition que vous vous y teniez même le weekend.

1- Se coucher et se lever à la même heure du lundi au dimanche

2- Ne pas boire de café, de thé en soirée ou d’excitant

3- Ne pas regarder la télé et passer directement à l’extinction des lumières

4- Lire un livre ou avoir une activité paisible avant de dormir pendant au moins un quart d’heure

5- Beaucoup se fatiguer la journée en ayant une activité physique régulière pour ne pas avoir de mal à s’endormir

6- Se détendre lorsque la fatigue vient à sonner, ne pas chercher à se forcer à rester debout quand vous n’en pouvez plus

7- Se relaxer en écoutant de la musique zen pour s’endormir (technique personnelle lorsque j’ai des insomnies à la pleine lune) : il y en a plein sur YouTube si vous n’en avez pas sur votre téléphone.

8- Diner léger, pas de choucroute ni de cassoulet le soir ou alors une petite assiette seulement

9- Penser à des choses positives avant d’aller au lit ou trouver une chose bien dont vous êtes fier(e) dans ce que vous avez fait la journée

Et si vous n’y arrivez vraiment pas, il y a toujours des plantes sous forme de gélules ou de gouttes à prendre le soir avant de vous coucher pour vous aider à vous endormir.Je ne suis pas pour cette méthode sauf si ça fait plusieurs jours que vous avez du mal à fermer l’oeil. Dans ce cas-là, c’est indiqué.

Ce n’est pas parce que vous avez une insomnie pendant une nuit qu’il faut absolument prendre quelque chose pour arriver à dormir, ce genre de chose arrive à tout le monde. Il faut aussi apprendre à relativiser.

Suivre son intuition ou donner une seconde chance ?

Suivre son intuition

Bonjour,

Je vais aborder la question de savoir s’il faut suivre son intuition ou non.

On dit souvent que les premières impressions sont les meilleures.Pour ma part, les émotions que je ressens face aux inconnus me trompent rarement. En revanche, je suis aussi capable de donner des secondes chances lorsque c’est mérité.

Par contre, je ne donne pas cette chance aux personnes qui me sont foncièrement antipathiques voire toxiques. Je suis gentille mais pas maso. Pour ces personnes, ma première impression restera toujours la même.

Donner une seconde chance ?

Oui, sous certaines conditions : j’estime être en droit d’espérer une nette amélioration de ma relation avec cette personne et de ne plus revivre la situation qui a mené au conflit. J’attends une preuve qu’elle a évolué positivement et qu’elle a compris le message

Suivre mon intuition ?

Encore une fois, si le comportement est resté le même, je ne fréquente plus la personne.

Comment comprendre qu’il y a un problème dans une relation ?

Le comprendre est parfois difficile parce que le comportement de certaines personnes vous pousse à ne pas voir qu’il y a un problème. Pour ma part, je le sais en posant des questions indiscrètes et je vois si l’autre répond volontiers ou pas. Si le test est positif, (la personne vous répond sans vous signaler que la question est indiscrète), vous êtes surement en face d’une personne qu’il vaut mieux éviter. Si vous avez des doutes, recommencez à poser des questions jusqu’à ce que vous soyez sûr de vous.

On ne peut pas tolérer certaines choses même venant d’une personne très proche. Vous devez toujours avoir des radars au début d’une relation avec une personne que vous ne connaissez pas. C’est malheureux mais c’est indispensable pour éviter les mauvaises surprises. Dites vous que vous méritez toujours mieux que ça.

Le respect et l’intégrité personnelle doivent toujours primer sur les relations que vous êtes amenés à tisser. Sans respect mutuel, aucune relation n’est possible puisqu’elle n’existe pas vraiment. Autrement dit, vous perdrez toujours votre temps à espérer quelque chose de mieux.

Chloé

Admission Post-Bac (APB) : réussir son orientation

Admission Post-Bac (APB)

Devant ses cours

Bonjour vous tous !

Aujourd’hui, nous allons parler orientation professionnelle et Admission Post-Bac (APB). Oui, je sais, je suis passée par là moi aussi. Les parents, les professeurs et maintenant, MOI…. vous avez le droit de me maudire intérieurement. Comme si c’était pas déjà assez stressant de devoir trouver un métier. Il faut en plus trouver le BON, celui qui est fait pour nous et qui nous donne envie de nous lever le matin. Oui, enfin, il y a des jours où l’appel de la couette douillette et chaude se fait quand même un peu sentir , hein ?

Pour y arriver, il vaut mieux progresser par étapes successives et laisser reposer le cerveau entre chacune d’entre elles car votre cerveau se préparera mieux à tout plein d’autres questions bizarres.

Sachez que quoi que vous décidiez, jamais rien n’est définitif. Vous avez droit de choisir un métier pour en changer après si ça ne vous convient plus. Mais c’est mieux de le trouver maintenant, ça évite souvent bien des tracas.

Par exemple :

” -Maman, je t’aime très fort, tu sais. Je peux revenir pour quelques temps ?

-Mais bien sûr ma Chérie ! (Oh non, j’ai déjà mis tellement de temps à la faire partir celle-là…..) ”

Se connaître pour trouver le travail idéal ?

Je ne vous apprends rien, c’est tout le travail que vous aurez à faire si vous voulez réussir à trouver VOTRE voie.

Sans doute que vos parents vous ont déjà suggéré quelques pistes dans le but de vous aider. C’est gentil de leur part de s’inquiéter et de vous dire qu’ils vous aiment. C’est leur boulot de vous soutenir. Mais c’est à vous d’avoir le dernier mot et vos parents, grands-parents, etc. n’ont pas le droit de vous imposer leurs choix, quelque soit la méthode utilisée pour ça. C’EST A VOUS DE CHOISIR.

Gardez toujours en tête que vos parents, grands-parents ont déjà fait leurs choix professionnels et qu’ils ont construit leur vie autour des impératifs que leur impose ce choix. Ils n’ont plus à passer des examens ni à choisir un métier. Aujourd’hui, c’est votre tour.

Mais alors, comment faire ?

Dans cet article, je vous donne quelques pistes pour vous aider à cerner votre personnalité et vos envies.

1- Les tests psychotechniques (fait par un professionnel de santé)

Il est souvent réalisé par un(e) psychologue ou un(e) spécialiste de l’orientation. On vous pose des questions sur ce que vous aimez, quelles sont vos attentes dans la vie, etc. pour essayer de cerner votre personnalité. Ensuite, les tests proprement dits consistent en des exercices qui feront travailler votre cerveau pour décortiquer de quoi se nourrit votre matière grise. Rien à voir avec ” Tu es nul, tu as un QI d’escargot au repos ” (je n’ai rien contre les escargots). Non, c’est plus subtil que ça. Vous allez vous exercer à entrainer votre mémoire, votre logique, votre concentration, vos réflexes cognitifs, votre acquisition des connaissances de base.

Pour ceux qui veulent mettre un nombre sur leur “intelligence”, il y a toujours les tests de QI. En sachant que c’est une donnée qui n’est jamais exacte car soumise aux bouleversements que traverse notre corps.

A l’issue de ces test, vous devriez avoir une idée de ce que vous êtes capable de faire très bien ou un peu moins bien. Mais toujours sans jugement de valeur car nous avons tous un don pour quelque chose sur cette bonne vieille Terre ; il suffit de le trouver. Vous n’êtes pas nul si vous vous êtes embrouillé dans vos calculs. Apprenez aussi à être indulgent avec vous même. Les robots tombent en panne eux aussi.

2- Le point de vue de votre entourage proche

Qui vous connait le mieux que les personnes qui vous voient agir au quotidien ? N’hésitez pas à leur poser des questions et à les sonder pour avoir leur avis sur des choses qui sont importantes pour vous.

Au lycée, vous rendez des copies et vous avez des retours sur votre travail. Servez-vous en pour avoir des indices sur vos points forts et vos points faibles.

Votre famille, vos amis vous font des reproches ou des éloges ? Analysez et essayez de savoir pourquoi. Sachez faire la différence entre les critiques constructives et les propos abusifs.

3- Les fiches ONISEP et le CIDJ

Vous avez réussi à cerner vos atouts et vos points faibles ?

Alors, il est temps pour vous de passer du temps au CIDJ (Centre d’Information et de Documentation Jeunesse). Commencez par vous baser sur ce que vous savez de vous pour élaborer votre projet professionnel. Faites des listes de métiers qui vous attirent. Vous avez le droit de mettre tout ce qui vous passe par la tête. Au CIDJ ou sur Internet, consultez les fiches métier et commencez à faire une sélection en faisant une croix devant les professions qui correspondent à ce que vous êtes capable de faire et à ce qui vous motive dans votre vie.

Ensuite, faites un tableau avec deux cases : une pour le métier et une autre ou vous attribuerez une note de 1 à 10 au métier en fonction de ce que vous avez vu sur les fiches métiers.

Laissez-vous quelques jours, quelques semaines sans toucher votre tableau et lorsque vous vous sentirez prêt(e), regardez à nouveau votre tableau et refaites une sélection jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’une ou deux possibilités où vous avez mis 10 de préférence. Aimer son métier, c’est mieux.

Vous n’avez plus qu’à vous renseigner sur les études et faire connaître vos choix sur APB.

4- Parcours Mission Locale

Pour les indécis, (ou les autres aussi), il y a la possibilité de faire un parcours d’orientation par la Mission Locale. Vous trouverez l’adresse sur Internet.

Grosso modo, vous allez être épaulé et guidé dans votre parcours d’orientation par des professionnels dont c’est le métier. Ce sera à peu près le même travail que précédemment avec des méthodes un peu différents mais tout aussi efficace.

5- Internet : vrai ou faux ami ?

On y trouve de tout, du bon comme du mauvais. Des informations véridiques comme des propos insultants envers des personnes. Il faut toujours penser à prendre cet outil avec des pincettes et aller vérifier ailleurs lorsqu’il y a un doute ou quelque chose qui n’est pas clair pour vous. Google ne détient pas la vérité puisque le contenu de la plupart des sites n’est pas vérifié avant leur parution. Et que nous autre humain, nous ne détenons pas le Savoir.

N’hésitez pas à me laisser vos questions en commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Bonne journée !