Surmonter les épreuves

 

1- Anticiper

La première chose, et surement la plus importante, est d’anticiper, c’est-à-dire, prendre des dispositions pour que la pluie cesse. Car la pluie ne s’arrête pas toute seule dans ce cas-là. Je conseille toujours à mes proches d’anticiper ce qui risque de se passer pour qu’une fois que c’est arrivé, il y ait déjà des solutions prêtes à être mises en place immédiatement. Réunir les preuves d’un harcèlement avant d’être licencié ou mis au placard par exemple.

Pour anticiper, il n’y a pas besoin de déplacer les montagnes. Il suffit d’analyser correctement la situation pour savoir ce qui ne va pas et trouver des solutions pour pouvoir y remédier en amont. Comme ça, l’effet de surprise sera moins dévastateur si vous avez commencé à prévoir la suite que si vous vous retrouvez sans rien du jour au lendemain.

Néanmoins, cela demande d’avoir une certaine dose de lucidité et de ne pas se laisser berner par les personnes qui vous entourent et qui, sans doute, vous disent qu’il n’y a pas de problème.

2- Guérir

Lorsque la situation devient trop pesante, il vaut mieux aller en parler au médecin généraliste qui pourra vous orienter vers un spécialiste ou autre professionnel de santé. Ne JAMAIS laisser des symptômes apparaître sans s’en occuper, c’est peut-être le signe d’une maladie qui n’est pas forcément uniquement d’ordre psychique (même si c’est un choc émotionnel qui l’a engendrée). Je pense aux maladies psychosomatiques par exemple. Elles peuvent se manifester de différentes façons mais toujours avec des symptômes physiques

Tableau récapitulatif des réactions en chaine du traumatisme initial aux manifestations physiques

Résultats de recherche d'images pour « organes touchés par les maladies psychosomatiques »

Principaux organes touchés par les maladies psychosomatiques

 

 

Je suis allée sur ce site en cherchant des réponses un jour ou j’avais des douleurs que je n’arrivais pas à expliquer et je suis tombée sur ces explications. Ce site est vraiment très bien fait et il est écrit de façon très claire, ce qui est franchement appréciable je trouve. Je vous encourage à aller y jeter un œil.

Maladies psychosomatiques

3- Pluie ou typhon ?

A savoir : parfois la pluie continue de tomber pendant longtemps mais ça ne veut pas dire qu’elle ne s’arrêtera jamais.

En attendant, il faut essayer le plus possible de garder une vie normale : aller boire des verres avec des amis, aider un pote à monter son blog, discuter de trucs de fille avec sa meilleure amie (je suis une fille), aller faire les magasins (avec modération, hein ?), prendre soin de soi, etc. Tout ce qui peut apporter du bien-être est à essayer. Lorsque la vie est cruelle, je m’autorise cinq petits plaisirs par jour et je diminue progressivement jusqu’à un seul quand ça va mieux et que la tempête est passée.

De toute façon, la pluie est là et elle ne s’arrêtera pas toute seule. Alors autant éviter qu’elle se transforme en typhon dévastateur…

Je vous souhaite un bon weekend et je vous souhaite d’être heureux, vous le méritez (et moi aussi).

Chloé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *