Mois : septembre 2019

Je ne sais pas quel titre donner à cet article…

coup de gueule
coup de gueule de la fin de l’été

Bonjour,

Bon, non seulement je n’ai pas trouvé de titre mais en plus, je ne sais pas quoi écrire… Quand je prévois un article à six heures du matin et que nous sommes presque à seize heures de l’après-midi le dimanche. Inutile de préciser que je suis dans mon lit en train de me faire un torticolis. Et, comble de joie, je joue a touche touche avec mon homme qui est à côté de moi. Bon, autant l’avouer tout de suite, la fée de l’organisation ne s’est pas pointée cette semaine.

Cet article va être vraiment du grand n’importe quoi… Bon, commençons par le début. Il y a vingt-cinq ans, j’ai envoyé ma famille paternelle se faire voir ailleurs si j’y étais. C’était nécessaire car je suis tombée malade à cause de leur attitude envers moi. J’ai déménagé, tous mes réseaux sociaux ont des fausses informations sur moi comme l’identifiant et tout le reste mais elles ont réussies malgré tout à me retrouver. Je ne sais pas comment. Un jour de cet été, je les aient croisées au rayon discount et depuis, elles sont persuadées que j’ai quelque chose à faire avec elles et je les revois régulièrement et je ne veux plus les voir, jamais. Mais elles insistent et elles me stressent à chaque fois. Ce sont de vraies harpies qui s’imaginent que je suis enceinte et qu’elles ont un rôle à jouer avec le futur pseudo bébé. Tout ça parce que j’ai trop mangé. Elles sont toxiques au plus haut point, même pas besoin de les aborder pour le voir.

Bon, je pense que vous avez compris et qu’il n’y a rien à ajouter là-dessus. La fée de l’organisation arrive bientôt, je le sens. Je vais enfin repenser mon organisation pour qu’elle cadre un peu plus à ma façon de vivre.

Chloé

Le burn out

Burn out
Burn out

Bonjour,

Aujourd’hui, je reviens avec un article d’actualité : l’épuisement au travail ou burn out. En théorie, tous les actifs savent ce que c’est mais en pratique, beaucoup moins. Et tant mieux, dans un sens.

Lorsque l’on travaille, nous sommes sensés donner le meilleur de nous même pour satisfaire la hiérarchie mais ce n’est pas toujours aussi évident que ça. Il y a des personnes qui craquent moralement et physiquement. Les deux sont possibles puisque notre corps est relié à notre esprit.

1- Quels sont les symptômes ?

L’épuisement physique suit de près l’épuisement mental. C’est une petite dépression qui ne dit pas son nom à mon avis. Je peux me tromper, errare humanum est (l’erreur est humaine) mais quand même. Un dépressif a envie d’en finir. Dans le burn out, ce n’est pas le cas. Comme dit précédemment, vous ressentez une grande fatigue mais c’est difficile de mettre des mots dessus parce que vous ne savez pas trop d’où ça peut venir puis, le mental flanche et la fatigue se fait plus intense. Et vous craquez. Souvent, c’est à partir de cette étape que vous commencez à envisager une consultation chez un spécialiste.

2- Aller consulter ?

C’est le mieux dans ce genre de pathologie. Vous n’arriverez pas à vous en sortir tout(e) seul(e). Cela ne veut pas dire que vous êtes devenu fou ou folle. Non, je ne dis pas ça. Je dis juste que parfois, il faut de l’aide pour s’en sortir, c’est tout. Ne le prenez pas mal même si je sais que ce sujet est encore tabou dans notre société et qu’il ne faut pas le dire à n’importe qui. Oui, il y a des personnes qui pensent encore que la psychologie est une histoire de fous mais des personnes comme vous et moi y allons aussi quand les montagnes sont trop dures à déplacer.

N’ayez pas honte de dire que vous allez mal si c’est le cas, il n’y a pas de honte à ça.

A dimanche prochain,

Chloé

Vacances, quand tu nous quittes…

Vacances, quand tu nous quittes...
Vacances, quand tu nous quittes…

Bonjour,

La rentrée des classes est demain. Nos chères têtes blondes retournent à l’école. C’est l’occasion pour faire du tri et du rangement à la maison et au boulot pour recommencer l’année sous de bons auspices.

1- Faire du tri

C’est bien beau mais comment ne pas procrastiner devant la tâche à accomplir ? Videz vos placards, vos armoires, tous les contenants et commencez une pièce par une pièce. La salle de bains est généralement l’endroit où il y a plus de fouillis. Je ne parle même pas du maquillage qui s’entasse et qu’on ne mets pratiquement jamais. « Je pourrais m’en servir quand j’irai à une fête ». Combien de personnes se disent ça et laissent des choses chez elle alors qu’elles pourraient en faire profiter à d’autres personnes ?

2- Ranger les placards

Une fois le tri terminé, il est possible de ranger les tiroirs où vous avez fait un gain de place en prenant la place que vous aviez mis à chaque objet initialement. Une fois tout rangé et la poussière des meubles éradiquée, vous pouvez considérer que vous en avez terminé avec le rangement.

3- Où donner les affaires que vous avez triées ?

Il existe de nombreuses associations qui permettent de recycler vos affaires. Le but est de donner ces affaires. Elles doivent donc être nickels. Pas de tissu décoloré, pas de vêtements troués, etc. Ces affaires sont bonnes à être jetées, tout simplement. Alors, pensez aux autres, c’est bien mais ne pas leur donner des affaires qu’on ne met plus parce que trop usées, c’est mieux.

A dimanche prochain

Chloé