Se remettre d’un pervers

Se remettre d'un pervers
Se remettre d’un pervers

Bonjour,

Nous allons aborder un sujet important aujourd’hui. Vous avez rencontré un(e) pervers(e) et vous avez pris votre courage à deux mains pour partir loin de lui. C’est la première étape et la plus importante. Disons le plus clairement, vous vous êtes sauvé la vie en partant parce que c’est leur but. Ils vous détruisent moralement pour s’attaquer à vous physiquement ensuite.

1- Et après ?

Après la séparation, il va falloir tenir bon parce que un(e) pervers(e) revient toujours jusqu’à ce qu’il trouve mieux chez quelqu’un d’autre. C’est à ça que sert la triangulation. C’est un terme technique pour désigner l’apparition d’une autre personne au sein du couple. Il s’agit d’un trio et non d’un duo désormais.

Pour la victime, un long travail psychothérapique commence pour défaire ce que le pervers a fait en vous. Le salut est à ce prix et une fois votre deuil fait, vous saurez comment un pervers se comporte et vous les repérerait plus facilement, souvent au premier regard parce que vous vous méfierez des personnes que vous rencontrez.

2- Comment faire au quotidien pour gérer l’absence et le manque de confiance en soi ?

Lancez-vous dans des projets qui vous attirent. Moi, j’ai un blog que j’alimente régulièrement. Et j’ai écrit un livre sur mon expérience avec mister pervers. Vous pouvez faire ce que vous souhaitez puisque désormais vous n’avez plus personne pour critiquer tout ce que vous faites.

Pour remonter dans l’estime de vous même, faites des choses à votre portée et récompensez vous à chaque fois que vous avez fini de faire une tâche. Au début, j’avais le droit de me faire plaisir cinq fois dans la journée et puis, de moins en moins.

Dites vous que vous êtes libre, que vous ne vivrez plus jamais cette expérience et que tout ira bien désormais à condition d’être soigné et heureux.

 

 

 

 

L’art-thérapie

Art-Thérapie
Art-Thérapie

Aujourd’hui, je reviens avec un article sur l’art-thérapie. Il se pratique uniquement à des fins thérapeutiques pour soulager les patients de leur souffrance.

1- Qu’est-ce que c’est ?

L’art-thérapie est constitué d’activités (voir l’image au dessus). Cela se pratique dans des structures adaptées en complément des autres soins pratiqués en ambulatoire (traitement et psychothérapie).

Comme son nom l’indique, ce sont des ateliers basés sur la pratique des différentes formes d’Art. Il y a du dessin, du chant, etc. On propose aux patients et ils choisissent ou non d’intégrer un de ces groupes.

2- Comment ça se passe ?

La ou le psychologue vous propose un projet en vous le présentant de façon la plus concrète possible. Après, vous dîtes oui ou non en fonction de ce que vous souhaitez faire. Un jour est fixé pour commencer l’activité et le jour dit, vous arrivez dans un groupe de plusieurs personnes pour débuter la séance. Le groupe est entouré de soignants qui dirigent les apprentissages et c’est aux patients de s’adapter pour comprendre et enregistrer les informations. Le but est double : se soigner et rencontrer de nouvelles personnes. Et pourquoi pas se faire de nouveaux amis que vous verrez en dehors plus tard.

C’est de l’Art au service de la santé de ceux qui en ont besoin. J’en ai eu besoin quelque temps et ça m’a été très profitable. Aujourd’hui, je vais bien et je m’apprête à commencer un nouveau chapitre de mon histoire personnelle.

 

 

Divagations sous une pluie d’été : j’ai rêvé

Rêver
Rêver

 

1- Le bonheur

Un jour, quelqu’un m’a prise par la main en me montrant le chemin vers le bonheur. Je l’ai suivi, ma main toujours dans la sienne. Je n’ai pas pensé à ce qui allait arriver, j’ai fait confiance à cette personne. Sans poser de questions, sans paroles vaines et inutiles, comme à mon habitude. « Parle-moi de toi » me dit cette personne. Mais je ne lui dit rien. J’aurai bien le temps plus tard, quand je serai vieille de raconter mes souvenirs. C’est un travail de vieille personne, pas celui d’une jeune femme. « Exprime ce que tu ressens » insista encore mon ami. Mais je ne savais pas ce que je ressentais à ce moment précis. Le vide commençait tout doucement à se remplir de joies et de plaisir inconnus et enivrants. J’irradiai de félicité, le printemps était enfin là. J’étais redevenue une petite fille heureuse et insouciante, sans soucis. « Prendre un enfant par la main » dit la chanson.

Le printemps revient toujours.

2- La poupée qui dit non

Elle disait non : c’était la poupée qui dit non. Elle s’affirmait par ce moyen. Nous chantions la chanson dans la voiture quand elle était venue en vacances à la maison. C’était une petite fille aux cheveux très bruns avec des yeux noirs. Elle avait un très grand charme. Adolescente, elle est toujours aussi jolie avec ses cheveux coiffés en queue de cheval.  Elle est dotée d’un grand cœur, elle est douce, elle est patiente avec les enfants, elle  est communicative à sa façon. Elle a une façon unique à elle de voir le monde qui l’entoure et elle est courageuse ; ce sont ses forces.

Les fêtes de fin d’année 2018

Bon bout d'an !
Bon bout d’an !

Bonsoir,

J’espère que vous avez passé un bon Noel. Pour notre part, nous avons évoqué des souvenirs autour de la table et nous avons beaucoup rigolé. La réunion familiale s’est bien déroulée et nous avons tous été très gâtés.

Pour le trente et un, nous pensons rester à la maison. Les restaurants et les soirées à thème sont chers et nous ne sommes pas en famille ce soir-là. Par contre, pour le lendemain, nous allons chez ma mère qui nous reçoit très gentiment.

L’année se termine gaiement et tout doucement parce que la fatigue du voyage plus le rythme qui change d’ici à chez mes grands-parents m’ont mise à plat et je ne suis pas la seule d’après ce que je constate.

J’ai encore quelques jours de vacances avant de reprendre les partiels. Je profite de la maison et de ces quelques jours pour me détendre avant la reprise.

Le quotidien revient petit à petit et c’est tant mieux parce que la maison a besoin de cette routine pour être propre et rangée. La routine, quand elle est bien gérée ne pose pas de problème. C’est quand elle est source de stress et d’ennui que ça devient dangereux pour le couple. Là, il y a un problème et beaucoup de couple n’arrivent pas à l’appréhender correctement parce que c’est dur et je peux comprendre que des jeunes couples n’en veuille pas. Sauf que c’est pour tout le monde pareil et personne ne peut y échapper. Du coup, il y a souvent des séparations.

C’est aussi le moment de prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir. Elles durent quinze jours à tout casser et, ensuite, tout redevient comme avant. Cette fois, je vais vraiment les tenir. La première est d’apprendre mon anglais pour les examens. J’ai plutôt intérêt à la tenir celle-là !

A bientôt,

Chloé

 

Ma rétrospective de l’année 2018

Rétrospective 2018
Rétrospective 2018

Bonsoir,

Nous sommes pratiquement à une semaine des fêtes de fin d’année. Il est tant de faire le ménage avec les souvenirs de cette année. Les bons et les mauvais sont passés à présent. Nous allons faire une rétrospective de mon année 2018.

1- Noel 2017

L’année a commencé en fanfare. Nous sommes tombés en panne en allant chez ma mère à Noël. Ensuite, il n’y a plus rien eu à part la réparation de la voiture par mon homme. Il est doué avec la mécanique, il en a fait son métier.

2- Arrivée du printemps

L’hiver n’a pas trop duré l’année dernière. Il n’a pas vraiment fait froid et le printemps est arrivé vite. J’ai fêté mes trente et un ans. J’ai eu des chouquettes et une peluche de la part de ma mère. Je n’étais pas au milieu de ma forme et j’ai posé la peluche sur ma table de chevet. Cette partie de ma vie a été très dure mais je m’en sors plutôt bien. J’ai acheté ma première nappe colorée et j’ai commencé à la coudre.

3- Eté

Deux mois après, j’ai pris mon premier bain de soleil et j’ai vite bronzé après ça. Fin août, j’étais pratiquement noire sur les jambes et un peu moins sur le reste de mon corps. Je l’ai gardé mais moins. Il y a des endroits ou j’ai pelé et d’autres qui sont encore comme au mois d’août. Nous sommes allés à la plage tous les weekend de début juin jusqu’à fin août.

4- Septembre

La rentrée s’est bien passée, l’homme est reparti au travail et moi je suis restée à la maison avec nos deux chats. Une friponne de huit ans et un coquin de trois ans. J’ai fini d’écrire mon premier livre que je n’ai pas jeté à la poubelle et je l’ai corrigé avec l’aide d’un ami.

5- Arrivée de l’hiver

Nous sommes en hiver depuis quelques jours et nous avons eu un bel automne. Nous sommes à une semaine de Noel et il est temps de mettre les souvenirs à la place ou ils doivent être.

 

Avoir une seconde chance dans la vie

Résultat de recherche d'images pour "seconde chance citation"

Bonsoir,

Oui, avoir une seconde chance dans la vie, c’est possible ! Rassurés ? En tout cas, je suis plus sereine depuis ça.

J’ai compris que cet homme ne pouvait humainement pas me détruire et qu’il n’y avait pas de quoi avoir peur. Je suis partie de mon ancienne histoire pour en commencer une nouvelle. Et je ne le regrette pas.

1- Et la suite ?

Quand j’ai déménagé, j’ai fini par comprendre beaucoup de choses. La plus importante, c’est que les miracles existent. Si si, c’est promis…
Le mien a été de trouver l’homme qui fait de moi une vraie femme adulte avec deux chats et lui sous ma responsabilité.
Nous nous aimons, c’est un happy end. Sachez, pour tous ceux qui souffrent, que oui, c’est possible…

2- Mais comment ?

En profitant de la vie au maximum. En prenant tout ce qui arrive de positif pour soi et en réglant les problèmes qui sont survenus.

Pour ceux qui sont malades comme moi, il y a des choses inexplorées qui peuvent peut être marcher. Moi, j’aime bien les sentiers battus mais il y a aussi les chemins de traverse qui me plaisent tout autant.

Les sentiers battus sont lisses, sans problèmes alors que les chemins compliqués sont parfois les meilleurs. Ils permettent de se forcer à apprendre d’autres choses, de sortir de sa zone de confort pour se forcer à aller voir plus loin que les vieilles habitudes. C’est une très bonne habitude de commencer à faire ça.

Bon courage et à bientôt

Chloé

 

La vie de couple : comment je vois cette relation ?

La vie de couple
La vie de couple

Bonjour,

La vie de couple, comment je vois cette relation ? La vie à deux demande d’être réellement prêt pour le faire sinon ça part mal et c’est une catastrophe qui peut mener à une rupture. C’est dommage, n’est-ce pas ?

1- A deux

La vie en couple est compliquée parfois parce que vous êtes deux avec deux cultures et deux éducations différentes. Quand on vit en couple, il faut s’adapter à l’autre et mettre un peu de l’eau dans votre vin. Vous ne pouvez pas arriver en disant « c’est moi qui dirige, il obéit ». Non, l’autre doit être d’accord quand vous prenez des décisions.

2- Les disputes

Lorsque vous vous disputez (ça arrive à tous les couples), il faut faire redescendre la colère pour faire des concessions ensuite. Les concessions se prennent toujours ensemble à froid pour que la dispute ne reprenne pas. Échanger des idées et trouver une solution pour faire avancer le couple est une partie de plaisir. Si si, c’est vrai. Vous l’aimez, vous tenez à votre relation alors faites en sorte que votre couple perdure en faisant en sorte d’avancer à deux et non tout seul.

3- Les tâches ménagères

Bon, je vous cache pas que c’est encore souvent les femmes qui se les coltinent mais les hommes commencent à s’y mettre pour faire plaisir à leur femme. Chez nous, c’est ensemble que nous les faisons.

L’entretien de la maison sont les principales source de disputes. La femme veut qu’il s’implique dans le ménage et lui pense à sa voiture par exemple. Une dispute commence. Il aime sa voiture, c’est sa passion. Vous allez le priver de sa passion parce qu’il y a de la poussière sur le meuble ? Non n’est-ce pas.

La vie de couple est une aventure qui peut être positive ou négative. A vous de faire en sorte que ça fonctionne.

Comment organiser de petits espaces

Comment organiser de petits espaces ?
Comment organiser de petits espaces ?

Bonjour,

Organiser de petits espaces ? J’entends par là des appartements de 50 mètres carrés ou moins. Je vais vous donner quelques idées qui vous aideront peut être.

1-Gagner de la place

Pour y arriver, il ne faut pas encombrer une pièce de choses inutiles. Je veux dire par là que la décoration, c’est bien mais trop de meubles c’est une mauvaise idée. C’est le meilleur moyen de ne pas arriver à profiter de tout l’espace de la pièce.

2-Faire des plans d’aménagement

Avant de vous lancer, faites un plan de la pièce pour visualiser les divers emplacements possibles pour vos meubles. La décoration vient après. Les meubles doivent disposés de façon à ce que l’on puisse profiter de tout l’espace et pouvoir bouger dans la pièce.

3-Diviser l’espace

Si la pièce concernée est toute en longueur, il peut être intéressant de diviser l’espace en deux : côté salle à manger et de l’autre côté, salon. Dans le salon, l’impression que vous avez doit être celle d’une grande pièce et non d’une petite. Les meubles doivent donc être peu nombreux, petits et fonctionnels. Les meubles pour le rangement sont la bienvenue. Un ou deux sont suffisants. Le coin bureau doit être optimisé aussi.

Le secret est d’aller au plus simple et non de vouloir faire compliqué en surchargeant la pièce. Faites très simple, c’est mieux pour pouvoir bouger dans votre pièce. Quoi de mieux que de se sentir à l’aise dans votre maison bien agencée et rangée ?

 

Comment écrire un livre qui se vendra ?

Ecrire un livre
Ecrire un livre

Bonjour,

Une fois n’est pas coutume, je reviens pour vous parler de ma passion : l’écriture. Cette activité a souvent pour résultat des livres. Je vais vous donner LA méthode pour y arriver. Chut ! Réservé aux passionnés uniquement.

Autant vous dire tout de suite que trouver un éditeur est un vrai chemin de croix et, de plus, vous avez plus de chance que votre manuscrit parte à la poubelle qu’en librairie.

1- LE secret

En fait, il n’y en a pas. Seul le travail et l’expérience vous aideront à progresser. Vous êtes une buse en maths et vous voulez devenir ingénieur. Prenez un papier et un stylo et travaillez vos maths. Il n’y a pas de don inné pour l’écriture. J’ai commencé à écrire au CM1 et je publie (j’espère) mon premier livre cette année. Si une seule personne le lit, j’aurais tout gagner.

2- Ecrire TOUS les jours

Vous n’avez pas le temps ? Même pas cinq minutes ? Je ne vous crois pas. Vous le voulez ce livre oui ou non ? Alors cessez de procrastiner et prenez une ramette au supermarché ainsi que des stylos et c’est parti.

ATTENTION : cette ramette n’est pas destinée pour l’imprimante mais pour votre livre et uniquement pour cet usage. Vous avez peur ? Oui, moi aussi mais ma passion prime sur ma peur.

Quels genre de livre aimeriez vous écrire ? Dites-le moi dans les commentaires en bas de la page.

A bientôt

Chloé

Comment supporter une rupture amoureuse

Différence entre hommes et femmes
Rupture amoureuse : les différences entre hommes et femmes

Bonjour,

Comment supporter une rupture amoureuse ? Comme n’importe quel deuil : en faisant preuve de résilience (voir article précédent). La résilience est la manière dont nous supportons les épreuves. Il y a des différences entre les hommes et les femmes dans ce genre de situation. Les femmes ont tendance à réaliser plus rapidement que les hommes. Eux, ils font comme si tout allait bien et les femmes font un véritable deuil. Les hommes vont se saouler avec leurs amis hommes et les femmes usent tous les mouchoirs de la maison pour se moucher et sécher leurs larmes qui coulent sans arrêt.

1- Comment remonter la pente ?

Faites vous un plaisir par jour pendant le premier mois. Une corvée et une récompense. C’est une méthode que j’ai appliqué pour chacune de mes ruptures et elle marche bien. J’ai refait toute ma garde robe à ma première rupture. C’est ce qui me faisait le moins penser à lui.

C’est le but de la guérison : arriver à penser à lui sans émotions négatives. Je ne suis pas en train de vous dire qu’il faut jouer l’indifférente. NON. Ne plus rien ressentir, c’est mieux. Surtout si vous êtes amené(e) à le/la revoir.