Suivre son intuition

Suivre son intuition ou donner une seconde chance ?

Bonjour,

Je vais aborder la question de savoir s’il faut suivre son intuition ou non.

On dit souvent que les premières impressions sont les meilleures.Pour ma part, les émotions que je ressens face aux inconnus me trompent rarement. En revanche, je suis aussi capable de donner des secondes chances lorsque c’est mérité.

Par contre, je ne donne pas cette chance aux personnes qui me sont foncièrement antipathiques voire toxiques. Je suis gentille mais pas maso. Pour ces personnes, ma première impression restera toujours la même.

Donner une seconde chance ?

Oui, sous certaines conditions : j’estime être en droit d’espérer une nette amélioration de ma relation avec cette personne et de ne plus revivre la situation qui a mené au conflit. J’attends une preuve qu’elle a évolué positivement et qu’elle a compris le message

Suivre mon intuition ?

Encore une fois, si le comportement est resté le même, je ne fréquente plus la personne.

Comment comprendre qu’il y a un problème dans une relation ?

Le comprendre est parfois difficile parce que le comportement de certaines personnes vous pousse à ne pas voir qu’il y a un problème. Pour ma part, je le sais en posant des questions indiscrètes et je vois si l’autre répond volontiers ou pas. Si le test est positif, (la personne vous répond sans vous signaler que la question est indiscrète), vous êtes surement en face d’une personne qu’il vaut mieux éviter. Si vous avez des doutes, recommencez à poser des questions jusqu’à ce que vous soyez sûr de vous.

On ne peut pas tolérer certaines choses même venant d’une personne très proche. Vous devez toujours avoir des radars au début d’une relation avec une personne que vous ne connaissez pas. C’est malheureux mais c’est indispensable pour éviter les mauvaises surprises. Dites vous que vous méritez toujours mieux que ça.

Le respect et l’intégrité personnelle doivent toujours primer sur les relations que vous êtes amenés à tisser. Sans respect mutuel, aucune relation n’est possible puisqu’elle n’existe pas vraiment. Autrement dit, vous perdrez toujours votre temps à espérer quelque chose de mieux.

Chloé

Admission Post-Bac (APB) : réussir son orientation

Admission Post-Bac (APB)
Devant ses cours

Bonjour vous tous !

Aujourd’hui, nous allons parler orientation professionnelle et Admission Post-Bac (APB). Oui, je sais, je suis passée par là moi aussi. Les parents, les professeurs et maintenant, MOI…. vous avez le droit de me maudire intérieurement. Comme si c’était pas déjà assez stressant de devoir trouver un métier. Il faut en plus trouver le BON, celui qui est fait pour nous et qui nous donne envie de nous lever le matin. Oui, enfin, il y a des jours où l’appel de la couette douillette et chaude se fait quand même un peu sentir , hein ?

Pour y arriver, il vaut mieux progresser par étapes successives et laisser reposer le cerveau entre chacune d’entre elles car votre cerveau se préparera mieux à tout plein d’autres questions bizarres.

Sachez que quoi que vous décidiez, jamais rien n’est définitif. Vous avez droit de choisir un métier pour en changer après si ça ne vous convient plus. Mais c’est mieux de le trouver maintenant, ça évite souvent bien des tracas.

Par exemple :

 » -Maman, je t’aime très fort, tu sais. Je peux revenir pour quelques temps ?

-Mais bien sûr ma Chérie ! (Oh non, j’ai déjà mis tellement de temps à la faire partir celle-là…..)  »

Se connaître pour trouver le travail idéal ?

Je ne vous apprends rien, c’est tout le travail que vous aurez à faire si vous voulez réussir à trouver VOTRE voie.

Sans doute que vos parents vous ont déjà suggéré quelques pistes dans le but de vous aider. C’est gentil de leur part de s’inquiéter et de vous dire qu’ils vous aiment. C’est leur boulot de vous soutenir. Mais c’est à vous d’avoir le dernier mot et vos parents, grands-parents, etc. n’ont pas le droit de vous imposer leurs choix, quelque soit la méthode utilisée pour ça. C’EST A VOUS DE CHOISIR.

Gardez toujours en tête que vos parents, grands-parents ont déjà fait leurs choix professionnels et qu’ils ont construit leur vie autour des impératifs que leur impose ce choix. Ils n’ont plus à passer des examens ni à choisir un métier. Aujourd’hui, c’est votre tour.

Mais alors, comment faire ?

Dans cet article, je vous donne quelques pistes pour vous aider à cerner votre personnalité et vos envies.

1- Les tests psychotechniques (fait par un professionnel de santé)

Il est souvent réalisé par un(e) psychologue ou un(e) spécialiste de l’orientation. On vous pose des questions sur ce que vous aimez, quelles sont vos attentes dans la vie, etc. pour essayer de cerner votre personnalité. Ensuite, les tests proprement dits consistent en des exercices qui feront travailler votre cerveau pour décortiquer de quoi se nourrit votre matière grise. Rien à voir avec  » Tu es nul, tu as un QI d’escargot au repos  » (je n’ai rien contre les escargots). Non, c’est plus subtil que ça. Vous allez vous exercer à entrainer votre mémoire, votre logique, votre concentration, vos réflexes cognitifs, votre acquisition des connaissances de base.

Pour ceux qui veulent mettre un nombre sur leur « intelligence », il y a toujours les tests de QI. En sachant que c’est une donnée qui n’est jamais exacte car soumise aux bouleversements que traverse notre corps.

A l’issue de ces test, vous devriez avoir une idée de ce que vous êtes capable de faire très bien ou un peu moins bien. Mais toujours sans jugement de valeur car nous avons tous un don pour quelque chose sur cette bonne vieille Terre ; il suffit de le trouver. Vous n’êtes pas nul si vous vous êtes embrouillé dans vos calculs. Apprenez aussi à être indulgent avec vous même. Les robots tombent en panne eux aussi.

2- Le point de vue de votre entourage proche

Qui vous connait le mieux que les personnes qui vous voient agir au quotidien ? N’hésitez pas à leur poser des questions et à les sonder pour avoir leur avis sur des choses qui sont importantes pour vous.

Au lycée, vous rendez des copies et vous avez des retours sur votre travail. Servez-vous en pour avoir des indices sur vos points forts et vos points faibles.

Votre famille, vos amis vous font des reproches ou des éloges ? Analysez et essayez de savoir pourquoi. Sachez faire la différence entre les critiques constructives et les propos abusifs.

3- Les fiches ONISEP et le CIDJ

Vous avez réussi à cerner vos atouts et vos points faibles ?

Alors, il est temps pour vous de passer du temps au CIDJ (Centre d’Information et de Documentation Jeunesse). Commencez par vous baser sur ce que vous savez de vous pour élaborer votre projet professionnel. Faites des listes de métiers qui vous attirent. Vous avez le droit de mettre tout ce qui vous passe par la tête. Au CIDJ ou sur Internet, consultez les fiches métier et commencez à faire une sélection en faisant une croix devant les professions qui correspondent à ce que vous êtes capable de faire et à ce qui vous motive dans votre vie.

Ensuite, faites un tableau avec deux cases : une pour le métier et une autre ou vous attribuerez une note de 1 à 10 au métier en fonction de ce que vous avez vu sur les fiches métiers.

Laissez-vous quelques jours, quelques semaines sans toucher votre tableau et lorsque vous vous sentirez prêt(e), regardez à nouveau votre tableau et refaites une sélection jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’une ou deux possibilités où vous avez mis 10 de préférence. Aimer son métier, c’est mieux.

Vous n’avez plus qu’à vous renseigner sur les études et faire connaître vos choix sur APB.

4- Parcours Mission Locale

Pour les indécis, (ou les autres aussi), il y a la possibilité de faire un parcours d’orientation par la Mission Locale. Vous trouverez l’adresse sur Internet.

Grosso modo, vous allez être épaulé et guidé dans votre parcours d’orientation par des professionnels dont c’est le métier. Ce sera à peu près le même travail que précédemment avec des méthodes un peu différents mais tout aussi efficace.

5- Internet : vrai ou faux ami ?

On y trouve de tout, du bon comme du mauvais. Des informations véridiques comme des propos insultants envers des personnes. Il faut toujours penser à prendre cet outil avec des pincettes et aller vérifier ailleurs lorsqu’il y a un doute ou quelque chose qui n’est pas clair pour vous. Google ne détient pas la vérité puisque le contenu de la plupart des sites n’est pas vérifié avant leur parution. Et que nous autre humain, nous ne détenons pas le Savoir.

N’hésitez pas à me laisser vos questions en commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Bonne journée !

Choisir son agenda 

Gestion du temos grâce à son agenda chouchou

Choisir son agenda peut être un vrai casse-tête en fonction de ce que vous recherchez comme fonctionnalités et comme design.

Personnellement, j’en cherche un ou tout est réuni au même endroit : agenda, notes, choses à faire, budget, anniversaires, etc. qui commence et se termine au mois de septembre. Un agenda tout terrain en somme.

J’en ai testé beaucoup et aucun ne m’a réellement convaincu. Cette année, j’ai opté pour une alternative à celui d’Erin C. (celle qui connaissent le nom peuvent le mettre en commentaire car moi je ne peux pas). Il a la même présentation (mais pas la même couverture et Made In France pour celles qui y sont sensibles) que le fameux cité plus haut et il est, bien sûr, beaucoup moins cher.

Dans un précédent article, je vous expliquais comment je m’organise au quotidien pour gérer ma p’tite famille. Il s’intitule Conseils et astuces pour bien s’organiser au quotidien. Je vous conseille d’aller le voir pour faire un complément avec cet article.

Bien sûr, mon organisation est personnelle et mes besoins ne sont pas les mêmes. Je n’ai pas d’enfants mais j’ai deux chats qui ont des besoins propres à eux.

Le meilleur conseil que je peux vous donner, c’est de choisir un agenda dont le design vous plait et qui correspond à votre gestion quotidienne. Pour celles qui travaillent, il y a des agendas qui permettent d’avoir votre vie personnelle et professionnelle dans le même agenda.

2- Sur ordinateur

J’ai récemment téléchargé Agenda+ qui est une excellente appli pour gérer son temps et ses rendez-vous. Elle est personnalisable et customisable. Il y a une version gratuite et une version Premium.

Agenda+

Bon weekend et à bientôt

Chloé

Objectif vacances ! Listes pour ne rien oublier et bonnes résolutions !

break_vacances

Dans mon article Bonne ou mauvaise idée, je vous parlais d’une bêtise. Aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes illuminations. Objectif vacances ! Listes et bonnes résolutions !

Plus jeune, je ne savais pas du tout comment m’organiser pour faire ma valise pour les vacances et j’ai eu la bonne idée de faire une liste en planifiant le nombre de hauts et de bas juste pour le nombre de jours de déplacement au lieu d’emporter toute ma maison comme à chaque fois pour arrêter d’y passer trois heures en stressant le jour du départ.

J’ai enfin décidé d’écouter les autres (oui, parfois, ils ne disent pas que des bêtises) et je suis partie à la recherche d’un bloc de liste sur Internet. Et j’ai trouvé ; ouiiiiiii !!!!! Bon ben, c’est super pratique. Je l’ai mise dans mon agenda et elle ne me quitte plus ! Lorsque j’ai des idées, je n’ai qu’à les noter et le compte est bon !

Ce fut une très riche idée car ça simplifie grandement la vie et je peux m’occuper entièrement de tout ce que j’ai à faire dans la maison, ménage compris. Halleluyah !

Bon, là je vous avouerai que je suis en train d’écrire cet article sur la route des vacances. Il y a donc ce point à revoir….mais je me soigne.

Bonnes vacances et bon weekend

Chloé

 

Passer des vacances en Bretagne ?

Plage de Sainte-Anne La Palud
Plage de Sainte-Anne La Palud

 

Bonjour,

Des vacances en Bretagne ? Moi, j’aimerais bien retourner sentir cette odeur et goûter à toutes ces saveurs. Le pays des lutins et des farfadets est décidément de plus en plus attirant au fur et à mesure que les années passent. Je ne suis pas bretonne mais l’atmosphère me fait me sentir « chez moi » là-bas.  Il semblerait que je sois tombée dans le piège magique des mauvais esprits de la forêt…

La vie au bord de l’Océan n’est pas du tout la même qu’au bord de la Méditerranée. Oui, c’est sûr j’y vis toute l’année, au bord de la Grande Bleue. Le littoral breton est parsemé d’immenses plages où les serviettes des « voisins » ne sont pas à deux centimètres de la votre, les plages ont forcément du sable et, pour ceux qui aiment le poisson, il y aussi de la nourriture gratuite à marée basse (pas besoin de faire des heures de plongée pour ramener un seul malheureux poulpe).

Les journées sont beaucoup plus longues car vous êtes tout à l’ouest de l’Europe. Vous avez donc plus de temps pour profiter de vos amis, famille, etc. avant d’aller dormir.

La culture bretonne est extrêmement riche : il n’y a pas que la légende d’Arthur et des chevaliers mais toute une pléiade de légendes et de mythes que les bretons connaissent et honorent à leur manière car ils sont fiers de ce qu’ils sont et ils le montrent. Leurs traditions sont un mélange de culture celte et chrétienne.

C’est une ambiance particulière, il y a une espèce de paix intérieure qui s’installe en vous lorsque vous êtes là-bas. Je ne saurais pas expliquer pourquoi car c’est quelque chose qui se ressent mais qui ne se verbalise pas. Les Bretons sont accueillants et savent vous mettre à l’aise instinctivement. 

Bon d’accord, la magie des farfadets est puissante, je vous l’accorde… Mais essayez d’aller en Bretagne une fois et vous verrez que je ne vous mens pas. Si vous êtes assez réceptif, vous pourrez écouter le chant de la mer et vous laisser aller à vous relaxer et à rêver bien tranquillement sur un transat ou sur du sable sur l’une de ces immenses plages où vous avez l’impression d’être tous seuls.

A bientôt et bonnes vacances.

Chloé

Écrire

Écrire
Écrire

Qu’est-ce qui se cache derrière le mot « écrire » ? Comment écrit-on ? Comment savoir si ce que j’écris est bien ou mauvais ? 

Écriture

Tous les écrivains ont une définition propre de leur Art. Chaque être humain a son style propre. Il n’y a pas de recette miracle pour être un bon écrivain. Il est fortement conseillé de lire et écrire tous les jours. Ecrire demande beaucoup de passion et de persévérance. C’est pourquoi, il ne faut pas commencer à écrire et se dire que vous pourrez envoyer votre manuscrit une semaine après avoir commencé votre premier jet. Ce n’est jamais comme ça que vous pourrez arriver à votre objectif.

Ecrire avec le cœur et vos trippes, faire une sorte de catharsis, vous permet d’extérioriser ce que vous avez sur le cœur et c’est une bonne façon d’approcher de votre objectif. Il n’y a pas besoin de faire des phrases de dix lignes pour exprimer vos idées. Parfois, il suffit de trois mots. « Je vous aime » est plus simple que « Je me noie dans vos yeux à la couleur de l’océan en colère ». Certes, cette formulation est plus littéraire mais qui parlerait comme ça dans la vraie vie ?

Il n’y a pas de « façon » d’écrire. Il y a juste vous, votre cerveau/vos trippes et les mots. Il y a ceux qui rentrent en communion avec l’Univers pour être comme happé dans son tourbillon (écriture automatique) et il y a ceux qui laissent parler les mots qui viennent de nulle part (écriture intuitive). De la tête diront certains.

Pour moi, ça sort de mon cœur et de mes trippes mais certainement pas de ma tête. Les mots viennent et déferlent sur moi dans une cadence infernale et la source se tarit aussi sec, sans prévenir. Bien évidement, j’ai écrit quelques lignes/pages entre deux. Pour écrire et espérer faire un livre, c’est mieux.

La question n’est pas de savoir si c’est bien ou mauvais dans un premier temps. Vous avez une idée de départ et vous l’exploitez jusqu’au bout. C’est le principe. Seul l’idée qui vous a amené à prendre votre stylo doit être bonne. Le style est personnel et donc personne ne peut remettre en question votre façon d’écrire. C’est une partie de vous.

Bon courage

Chloé

Conseils et astuces pour bien s’organiser au quotidien

Conseils et astuces pour bien s'organiser au quotidien
Trouvé sur le site Graphicami

Bonjour,

Dans cet article, je vous donne des conseils et astuces pour bien s’organiser au quotidien. C’est important pour ne pas se sentir débordée par les choses à faire qui s’accumulent et qui ne diminuent jamais. Toi même tu sais…

Je suis quelqu’un de très organisée au quotidien. C’est une qualité essentielle dans mon métier, je suis secrétaire médicale. Au boulot, je suis sensée pouvoir répondre à toutes les questions en moins de temps qu’il faut pour dire « ouf ». Rapide et efficace, en somme.

Conseils et astuces pour bien s’organiser au quotidien, donc.

Pour mon organisation à la maison, je recherche exactement la même chose. Je fais une liste de choses à faire en plus des corvées quotidiennes et je répartis en fonction des priorités et du temps que j’ai pour les faire toutes. Il y a des méthodes pour gagner du temps comme par exemple, lancer un lave-vaisselle et trier le linge pour lancer une lessive dans la foulée. Préparer un plat en sauce qu’il faut laisser mijoter deux ou trois heures et faire le ménage à fond en même temps. Toujours deux choses à la fois dont une ou deux ne demandent pas trop de disponibilité.

  • L’agenda Familial

Pour savoir ce que je dois faire à l’extérieur, j’ai un agenda familial dans lequel j’ai un endroit pour noter d’aller à la pharmacie, au pressing, faire les courses, etc. Je trouve cet outil très pratique mais dans une certaine limite car je ne peux pas tout noter dedans. Il me faudrait sans doute un format plus grand pour cette année. Je verrais en fonction du budget.

Cette année, j’ai testé le Mémoniak et je trouve que ce n’est pas encore l’agenda de mes rêves. Question de goûts et d’attentes personnelles. Il manque encore quelques « fonctionnalités » comme une gestion du budget par mois par exemple à mon avis.

Néanmoins, je trouve que ce concept de tout regrouper dans un seul agenda et une idée bien pratique. J’étais plus habituée à me trimballer avec des cahiers et des blocs-notes pour ne rien oublier et mon sac s’en trouve allégé. Mon dos me dit merci.

  • Les listes

Faire des listes : oui, je sais. On les fait et on ne s’y tient jamais. Pourtant, elles permettent de gagner un temps considérable et de ne pas oublier de faire certaines choses comme aller chercher du pain à la boulangerie.

La liste des courses permet de n’acheter que le nécessaire et donc de faire des économies.  Par contre, pour que ce soit utile, il vaut mieux planifier vos menus avant de faire votre liste. Si vous allez faire les courses toutes les semaines et que votre garde-manger est vide à chaque fois, les dates ne sont pas forcément très importantes mais bon…. Je sais que je supporte de boire du lait qui est dans le frigo depuis longtemps donc à vous d’adapter en fonction de vos capacités digestives.

  • Le courrier

J’ai acheté un range-courrier où certaines lettres attendent d’être postées. Je vais à la boîte à peu près une fois par semaine.

Je m’occupe une fois tous les quinze jours des papiers importants. Je fais un tri entre ceux qui ont besoin d’un recommandé et les autres qui partent à la boîte. Je vais donc à la Poste tous les quinze jours et j’imprime mes recommandés directement à la borne (gain de temps, n’est-ce pas ?)

  • Le budget

Pour la gestion du budget, Excel me permet d’avoir des tableaux personnalisés ou je répertorie mes besoins par colonne, des estimations et le budget réel en fonction de mes dépenses que j’inscris dans une liste sous Word et qui me permet de faire le point sur mes dépenses utiles et celles dont je peux clairement me passer.

  • Planification du mois

Avec mon agenda personnel et celui de mon blog, je planifie les articles à paraître et je les prépare. J’ai aussi des petits carnets ou je note toutes mes idées pour ne pas passer deux heures à me creuser la tête devant mon ordinateur en stressant parce que l’article doit sortir le lendemain à 6H et qu’il est déjà 21H.

  • Applications connectées

J’ai aussi des applications sur mon téléphone que m’aident beaucoup et dont je me sers au quotidien.

Evernote est un outil vraiment génial pour toutes vos idées de génies. Il permet de les conserver et de les partager avec d’autres personnes. Vous pouvez aussi y conserver des idées piquées sur Internet. Plus aucune excuse, donc.

Wunderlist me sert aussi beaucoup pour noter les choses à faire ou les listes de courses. Vous avez la possibilité de faire ce que vous voulez avec cette appli, exactement comme avec Evernote.

Voici les liens vers ces applications pour les connaître et les télécharger :

Evernote:

https://evernote.com/intl/fr/

Wunderlist :

https://www.wunderlist.com/fr/

N’hésitez pas à partager vos astuces, je pense que l’on peut toujours s’améliorer même si ma méthode me convient pour l’instant. Je précise que je ne suis pas à la tête d’une famille nombreuse et que cette organisation nécessitera surement quelques ajustements en fonction de mon évolution personnelle et professionnelle.

Chloé

Comment bien préparer un voyage à l’étranger ? Anticiper et s’organiser

http://www.momartre.net/photo/art/default/6077927-9071224.jpg?v=1385379870

Bonjour !

Voici quelques temps, vous avez décidé de passer vos vacances à l’étranger. Je vous donne quelques pistes pour que tout se passe bien et que vous ne rencontriez pas de problèmes une fois partis.

  • VISA ou pas ?

Le VISA est obligatoire pour entrer dans des pays hors UE. Il faudra vous renseigner sur le site de l’ambassade de votre destination pour connaitre les délais d’attribution et en faire la demande. Pour les USA, c’est six mois à l’avance à peu près.

Pensez néanmoins à emporter votre passeport et votre carte d’identité, le VISA ne suffit pas pour prouver votre identité et votre nationalité.

  • Voyage en Union Européenne

Le voyage est plus facile à organiser d’un point de vue administratif. Votre pièce d’identité suffit puisque les frontières entre les pays ne sont plus fermées (oui, j’ai connu l’angoisse d’avoir oublié mon passeport…. ).

Je vous conseille néanmoins de faire la demande de carte européenne d’assurance maladie auprès de votre caisse d’Assurance Maladie. On ne sait jamais. Je ne m’en suis jamais servie mais c’est une sécurité. Elle est à demander sur Ameli.fr ou directement à la borne de votre antenne locale. Le délai de « livraison » est de 15 jours à partir de la demande. Cette carte vous donne les mêmes droits que la carte Vitale en France. En revanche, il faut faire des demandes tous les deux ans. Elle est entièrement gratuite.

  • Paiements à l’étranger

Pensez à vous renseigner sur les plafonds de votre carte de crédit et à avoir la possibilité de l’utiliser une fois en déplacement. C’est juste trop galère de devoir faire une semaine avec seulement 100 euros sur soi…. C’est du vécu et je me suis précipitée à ma banque une fois rentrée. Ayez un numéro pour pouvoir joindre votre agence en cas de problème.

 

  • Faire des listes de choses à ne pas oublier

Quoi de mieux que de savoir à l’avance ce que vous allez mettre dans votre valise plutôt que de passer la matinée à défaire tout votre dressing ? Il y a des listes différentes pour l’hiver et l’été et en fonction de votre lieu de vacances. Je ne vous apprends rien. Les vêtements, la trousse de toilette/de maquillage, et les médicaments.

  • Les vêtements : pensez à respecter les coutumes vestimentaires de votre pays d’accueil. Si vous prévoyez de visiter des lieux de cultes, habillez-vous en conséquence. Pas de short ni de débardeur dans une Église, pas de manches courtes en Inde (et encore moins à Bénarès, la ville sainte). Foulard sur la tête dans les pays musulmans.
  • Pour les vacances à la mer et à la montagne : n’oubliez pas la crème solaire avec un indice en fonction de votre carnation (mais surtout pas en dessous de 30), un tee-shirt et une casquette pour les enfants. Vous éviterez ainsi les coups de soleil qui favorisent l’apparition de cancers.
  • Le maquillage : c’est à votre convenance. Personnellement, je privilégie le no makeup.
  • Le sèche-cheveu/lisseur : en option. Vous en aurez un dans la salle de bain suivant votre hôtel.
  • Les médicaments : pensez à prendre rendez-vous chez votre médecin pour faire votre renouvellement avant de partir. Vous pouvez emporter des plaquettes de médicaments dans votre valise mais pensez à avoir votre ordonnance pour faire preuve, on ne sait jamais.

A noter : votre valise ne doit pas excéder 20 kg pour un voyage en avion sous peine de devoir payer pour chaque kilo en trop lors de l’enregistrement en soulte.

 

  • Le jour du départ (ou la veille, c’est mieux)

Au moment de faire votre valise, ressortez votre liste et cochez chaque chose que vous aurez mis dans votre bagage. Personnellement, je préfère faire ma valise la veille pour avoir plus de temps de faire le ménage avant de partir.

Il s’agit de gagner de la place pour pouvoir tout rentrer. Pensez à utiliser les soufflets. Vous pouvez utiliser les coins ou les espaces entre les vêtements pour caser les chaussettes, les sous-vêtements, et les mouchoirs. Les vêtements vont tous au fond de la valise et sur le dessus, il y a les chaussures et les trousses de toilettes (les plus petites possibles). C’est également un gain de place.

Pour la toilette et le maquillage, privilégiez plutôt les petits formats et les échantillons pour le gel douche et le shampooing. Il existe des petits contenants spéciaux pour voyage ou vous pouvez mettre votre huile, gel douche et shampooing préféré. Pour éviter les catastrophes, je vous conseille de renfermer tous les produits liquides dans un sac plastique à l’écart de votre trousse de toilette. Vous n’aurez qu’à changer de sac et rincer vos bouteilles en cas de problème.

Vous pouvez me raconter vos expériences à l’étranger, je suis sûr que ça pourrait en aider beaucoup parmi nous et je suis une petite (non, grosse) curieuse !

Je vous souhaite de très bonnes vacances et à bientôt.

Chloé

Mes lectures russes préférées et des résumés pour chaque livre

Mes livres de littérature russe préférés et leurs résumés
Docteur Jivago

 

Bonjour, bonjour,

Voici une liste de mes lectures russes préférées et des résumés pour chaque livre. Je l’ai conçue pour toutes celles et ceux qui ont besoin de repos après notre bonne vieille journée des enfants ou pendant les vacances à la mer ! OUI, je vous comprends !!! Je vous présente une petite dizaine de titres de la littérature russe qui j’espère vous feront passer un bon moment au soleil ou bien au chaud dans votre canapé bien moelleux. Je n’ai pas classé ces livres par ordre de préférence, je les aime chacun à leur façon. La liste est évidement très exhaustive quant au nombre de livres de littérature russe sur le marché.

1- L’Archipel du Goulag (Soljenitsyne)

Alors ces trois tomes sont incontournables lorsque l’on parle de littérature russe. Je suppose que vous en avez entendu parler au moins une fois dans votre vie. J’ai trouvé les miens sur un site de vente entre particulier.

2- Crimes et châtiments (Dostoïevski)

C’est un très grand classique. L’histoire retrace l’histoire d’un personnage qui se retrouve à commettre un meurtre et qui vit une véritable descente aux enfers après son acte.

3- L’archipel d’une autre vie (Andrei Makine)

Roman publié récemment. Une histoire d’amour entre une fuyarde et un soldat. Je le recommande vivement.

4- Le pavillon des cancéreux (Soljenitsyne)

Une partie très romancée de la vie de l’auteur. Il décrit la façon de vivre et les mœurs en URSS. A lire absolument si vous voulez en savoir plus sur la sociologie à l’époque de l’Union soviétique

5- Premier amour (Tourgueniev)

C’est l’histoire d’un premier grand amour. Pour les indécrottables romantiques qui rêvent encore de leur premier amour ou pour toutes celles et ceux qui sont en train de le vivre en ce moment.

6- Le docteur Jivago (Pasternak)

Une grande et éternelle histoire d’amour. Ce livre a été adapté au cinéma.

7- Lolita (Navokov)

Roman subvertif des années 1950/1960. Également adapté au cinéma.

8- Guerre et Paix (Tolstoï)

Raconte l’histoire de la Russie sous Napoléon ainsi que la campagne de Russie avec la grande retraite qui a suivi la défaite française

9-Anna Karénine (Tolstoï)

Une description de la société aristocrate sous le tsar. Ce livre montre très bien les changements dans la société de la fin du XIXème S